Il a lieu à la sortie de l’hiver depuis 2004 à Pornic et permet chaque année à des artistes locaux de se faire connaitre. Auteurs, compositeurs et interprètes de chansons françaises, tentent de convaincre le jury sur la base de leurs textes et de leurs musiques. Un festival qui garantit poésie humour et énergie. Cette année il a eu lieu en mars et mettait en avant une dizaine d’artistes. Le mode d’interprétation est imposé : seul ou en duo, à un ou deux instruments maximum, les artistes jouent dans les cafés de Pornic avant de se retrouver pour un spectacle final et la remise des prix. Retour sur un évènement annuel à ne pas manquer.

L’âme du festival

L’idée du festival de la chanson de café nous vient du musicien Jean Geeraerts. Inspiré par les nombreux cafés des quais de Pornic il a l’idée de se servir d’eu pour permettre à de jeunes artistes de se produire. En effet, les grandes salles sont bien souvent inaccessibles aux jeunes artistes, alors Jean Geeraerts se dit que les nombreux cafés du port peuvent servir de scènes particulièrement conviviales. Et l’idée fonctionne ! Dès la première édition, le public adhère à l’ambiance intimiste des cafés et reste au rendez-vous depuis maintenant 15 ans !

Julie-Marie, la gagnante 2019

D’abord serveuse de café, Julie-Marie débute en interprétant à ses clients des reprises des chanteurs à texte les plus charismatiques. Devenue musicienne, elle compose aujourd’hui ses propres chansons. Entre cynisme, émotion et humour, Julie-Marie a charmé le public du festival en offrant un moment touchant de vérité, convivial et poétique. A écouter, ses quatre titres phare : « Nikita » hommage à la prostituée du même nom, « Fils de pipette » ode à l’insémination artificielle, « Pépé » discours touchant d’une petite fille à son aïeul et « La moule » qui retrace avec humour une histoire d’amour désastreuse. Une artiste à suivre donc! Et un RDV à retrouver en 2020!

Retrouvez un autre attrait de Pornic: ses chemins pédestres!